top of page



Ah, l’amour ! C’est lui le grand responsable. Il fait tellement défaut. Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, que de problèmes résolus ! Télé, radio, BD, chansons, tout crie notre besoin d’amour. Et les soupirs que nous exprimons : "Si je rencontrais le prince charmant… Si je trouvais la femme de ma vie…"


On a entendu : "Faites l’amour et pas la guerre." Mais on s’est vite aperçu que cette sorte d’amour n’empêche pas la guerre ! Sait-on de quoi on parle, quand on parle d’amour ? Il semble qu’il n’y ait pas un mot dont le sens ait été autant déformé. Passion, désir, amour, faiblesse, tout est dans le même sac. Le drame, c’est qu’à tout âge on souffre en amour. L’enfant triste qui ne sait pas pourquoi papa et maman sont comme chien et chat à la maison. Le jeune homme pour qui la vie n’a plus d’attrait depuis qu’elle l’a abandonné. Le vieillard enfin esseulé par l’âge qui ne comprend pas que ses propres enfants auxquels il s’est donné sans compter puissent vivre comme s’il n’existait pas.


La Bible dit que nous souffrons en amour pour en avoir violé les lois. Pécher c’est passer à côté des lois d’amour. Or ces révoltés que nous sommes ne peuvent supporter d’être régis par des lois quand bien même elles seraient des lois d’amour.

Voici notre réaction : "Il est interdit d’interdire. Qu’on cesse de nous parler de lois. Nous voulons être libres en amour." Pourtant, n’avons-nous pas besoin de lois pour vivre ? Ne souffrons-nous pas en société pour avoir enfreint les lois du travail ? Si les lois du Code de la route étaient supprimées, laissant chacun rouler à sa guise, qui oserait sortir dans la rue ? Voilà pourquoi les dix commandements -lois morales divines- traitent de toutes les choses de la vie : travail, famille, société. Il n’y a pas de liberté, ni de véritable amour sans ces lois voulues par Dieu pour notre bien.


Ainsi, l’Ecriture Sainte déclare : "Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu. Approchez-vous de lui et il s’approchera de vous. Purifiez vos cœurs, hommes irrésolus, sentez votre misère. Humiliez-vous devant le Seigneur et il vous élèvera."


Paul Ettori, pasteur

Kommentare


©
bottom of page