NOS CROYANCES

 Nous croyons  que les Ecritures constituent la Parole inspirée de Dieu, l’infaillible règle de la foi et de la conduite de l’assemblée en général, et du chrétien en particulier (2Timothée 3.15-16 ; 2Pierre 1.21).
 

 Nous croyons  à l’unité du seul vrai Dieu et qui est éternellement existant par lui-même : le “Je suis” qui s’est révélé comme étant “Un en trois personnes” (Deutéronome 6.4 ; Exode 3.14 ; Matthieu 28.19 ; Marc 12.29 ; Jean 8.58).
 

 Nous croyons  à la chute de l’homme, créé pur et innocent, mais tombé dans le péché par transgression volontaire (Genèse 1.26-31 ; 3.17 ; Romains 5.12-21).
 

 Nous croyons  au salut en Jésus-Christ qui mourut pour nos péchés, fut enseveli et ressuscita. La rédemption est acquise par son sacrifice (Romains 10.8-15 ; 1Corinthiens 15.3-4 ; Tite 2.11 ; 3.5-7).
 

 Nous croyons  au baptême par immersion ordonné à ceux qui sont passés par la repentance et qui ont reçu Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur (Matthieu 28.19 ; Marc 16.16 ; Actes 10.17-48).

 Nous croyons  au baptême du Saint-Esprit dont le signe initial est le parler en langues (Actes 2.4-8 ; 10.44-46 et 19.6).

 Nous croyons  aux dons du Saint-Esprit et les différents ministères, selon le Nouveau Testament (Ephésiens 4.11-12 ; 1Corinthiens 12).

 Nous croyons  à la sainteté de vie (pensée, parole, conduite), dans l’obéissance au commandement divin : “Soyez saints” (1Pierre 1.15-16 ; 1Thessaloniciens 5.23 ; Hébreux 12.14 ; 1Jean 2.6).

 Nous croyons  à la guérison divine, c’est-à-dire la délivrance de la maladie, acquise par le sacrifice de Jésus au calvaire (Esaïe 53.4-5 ; Matthieu 8.16-17 ; Marc 16.18 ; Jacques 5.14).

 Nous croyons  à la sainte Cène ou communion sous les deux espèces, ordonnée à tout croyant, jusqu’au retour du Seigneur (Luc 22.14-20 ; 1Corinthiens 11.23-25).

 Nous croyons  à la seconde venue pré millénaire du Seigneur Jésus-Christ lui-même, espérance bénie placée devant tout croyant (1Corinthiens 15.20-24 et 51-57 ; 1Thessaloniciens 4.13-17 ; Apocalypse 20.4-5).

 Nous croyons  au châtiment éternel de ceux qui ne sont pas inscrits dans le “livre de vie” (Matthieu 25.46 ; Apocalypse 20.11-15).